Mise en place de budgets participatifs

Au niveau d’une commune ou d’une collectivité, le budget participatif est un processus de démocratie participative dans lequel les citoyens peuvent affecter une partie du budget à une action qui leur tient à cœur.

C’est un outil d’appropriation des dossiers car les personnes suivent ainsi ce qui est fait de l’argent public et peuvent débattre des priorités à donner à une partie de leurs impôts.  

Pensez vous que ce type d’action devrait être mise en place par la FFTT ? 
Devrait on prévoir une somme allouée au budget pour permettre ce type d’action ?

Cela pourrait par exemple se faire sous forme d’appel à projet(s) ciblé(s) et demander aux ligues / Comités / clubs de voter l’affectation de tout ou partie du budget à une ou plusieurs actions présentées.

Ceci permettrait l’expérimentation, l’appropriation des sujets par les instances et favoriserait le dialogue instances / Fédé et inter-instances. Qu’en pensez vous ?

Faites nous part de vos réflexions à ce sujet en utilisant le formulaire suivant :

Faire un commentaire sur le thème du budget participatif


Une modération sera effectuée en cas de commentaires inappropriés.

Liste des contributions

Nom Prénom Organisation
VIDAL Maurice Nouvelle Aquitaine

Oui ce type d’action devrait être mise en place au niveau fédéral.
Il serait opportun d’affecter une somme en l’étudiant à chaque budget afin de ne pas se figer.
Cela peut créer des synergies fédérales, ligues, comités, clubs en ciblant des thématiques utiles au tennis de table qui ne seraient pas dans les dossiers des différents collectivités et/ou partenaires fédéraux, régionaux, départementaux et clubs. Il faut se rapprocher des structures pongistes pour créer des architectures qui mettraient déjà en évidence ce type de missions et d’actions non mises en évidences dans les dossiers ou peu indiquées (exemple : la classification des salles).
Cela créerait une unité de gestion sur des missions et des actions partagées sans affecter la gestion de l’ANS et des demandes auprès des autres partenaires institutionnels publics et privés.



LELIEVRE David Vaillante Angers, CD 49, Pays de la Loire

Dans chaque territoire il y a plein de bonnes idées qui ne sont pas développées et qui de fait restent dans les oubliettes.
Lancer des appels à projets en ciblant les thématiques serait intéressant car cela valoriserait les initiatives locales, les retours d’expérience et les bonnes pratiques.
Resterait à définir le pourcentage du budget attribué à ces contributions.