Quelles compétences clés développer chez les élus fédéraux (Fédération, Ligues, Comités) ?

L’environnement administratif, législatif, social et culturel du sport évolue en permanence et de nouvelles compétences deviennent nécessaires à la bonne gouvernance d’une fédération quel que soit son niveau d’intervention. Tout comme les licenciés, les élus ne sont pas omniscients et ils peuvent parfois se sentir un peu perdus dans ce monde en pleine mutation.

Quelles compétences clés développer chez les élus fédéraux (Fédération, Ligues, Comités) ?

Faites nous part de vos réflexions à ce sujet en utilisant le formulaire suivant :

Faire un commentaire sur le thème Quelles compétences clé développer chez les élus fédéraux (Fédération, Ligues, Comités) ?

Une modération sera effectuée en cas de commentaires inappropriés.

Nom Prénom Organisation
Lhoste Jamy Nouvelle-Aquitaine

Parmi les constats des plus curieux, c’est que la gestion des clubs à la fédération est disparate au sens de « Formé d’éléments divers très dissemblables, qui ne sont pas assortis ».
Un concept parmi d’autres, la responsabilité sociétale des organisations (RSO). Sous la forme volontaire, il me semblerait intéressant d’organiser la « publication d’information non financière » qui rassemble les données de notre fédération et de toutes les associations affiliées.
Les critères retenus pourraient être :
– les objectifs de développement durable (ODD de l’ONU) car nous sommes tous vivants sur la même planète Terre
– les objectifs de l’Union européenne et de la France car nous sommes tous reconnus par le système législatif de notre territoire
– les objectifs du mouvement associatif et du mouvement sportif français car nous sommes tous unis par le même plaisir de pratique du sport dont le Tennis de Table
Nous pourrions obtenir une image concrète de notre impact économique, sociétal et environnemental dans une démarche d’amélioration continue.
L’engagement vers la responsabilité sociétale est un acte fort de gouvernance.



VIDAL Maurice Nouvelle Aquitaine

COMPÉTENCE de CURIOSITÉ et d’apprentissage de l’ENVIRONNEMENT PONGISTE :
Il me semblerait opportun au même titre que les députés aient une sacoche d’information pour apprendre et gérer leurs dossiers d’aider les élus à avoir une pochette ou mallette d’informations. Par la suite il faut susciter lorsque cela n’a pas été le cas avant de se former et différencier ainsi formations sur des compétences à acquérir des informations à savoir ou à avoir sous la main.
Cela passerait, par exemple et pour information, par l’annuaire des services avec les salariés administratifs et techniques quelque soit le niveau ainsi que l’architecture de toute la zone géographique concernée (fédérale pour les élus fédéraux, régionale pour les élus régionaux, etc…) et la fédération pourrait aider les ligues et départements à avoir une plaquette qui pourrait avoir une forme similaire. Il faut peut être se renseigner auprès des autres disciplines.
COMPÉTENCE de GESTION des DOSSIERS variés:
Pour les formations, il faut peut être différencier les formations incontournables de part les missions de chacun, des formations utile pour la curiosité et le développement réalisable après. Il semble de plus en plus important d’informer les dirigeants et de créer ainsi une sorte de formations et de les convaincre aussi de se former ou de les informer du nécessaire autour des partenaires.
COMPÉTENCE de MANAGEMENT :
sur le terrain les responsables de part leur comportement et leur respect des ordres du jour des réunions aident à l’évolution de la discipline et il est opportun d’aider tout le monde à la fois à respecter tout le monde et aussi l’ordre du jour pour être efficace dans un temps restreint.
il semble aussi important d’apprendre à ne pas nier les problèmes évoqués et à ne pas les mettre de côté. Parfois des soucis sans solutions agacent et finissent par créer de l’animosité. Les élus doivent donc à la fois être sensibles et réactifs en étant disponibles au maximum.