TOUR DE FRANCE DES RÉGIONS

Retour sur l’étape 12 à Sartrouville 

Après avoir travaillé le week-end dernier à Paris sur le projet fédéral 2020-2024 avec mon équipe, je suis retourné en région parisienne jeudi. 

Cette 12ème et avant-dernière étape m’a conduit à Sartrouville dans les Yvelines. Un sentiment particulier puisque j’ai habité dans ce département et joué 3 ans à l’AS Mantaise en nationale 1. Quelle surprise de revoir Jean-Marie Colin, l’actuel président et Jacky Lesenecal le trésorier du club (présents sur la photo) ! 
Je remercie Marie-Hélène d’Arbonneau, Présidente du CD78, et Catherine Kanden, présidente du club de Sartrouville, de leur accueil mais aussi les présidents des comités départementaux, les présidents de club et les licenciés d’avoir participé à ce moment d’échange. 

Pendant presque 3 heures, les débats ont porté sur l’évolution de la manière de pratiquer le sport, le vieillissement des licenciés, sur la difficulté à trouver des installations en région parisienne, sur la nécessité de renforcer le Ping à l’école, sur l’importance d’aider les petits clubs. 

Après avoir présenté mon parcours et exposé avec passion les raisons de mon engagement, j’ai expliqué ma démarche et mon planning en rupture avec les usages. Il semble que le programme et la composition de la liste soient attendus avec impatience. Chaque chose en son temps. Pour des raisons stratégiques évidentes, il est trop tôt pour révéler le programme. En revanche, en février nous dévoilerons l’identité d’un certain nombre de soutiens et de contributeurs qui composent une équipe au sens large. 

J’ai également pu attirer l’attention de l’auditoire sur la difficulté à faire connaître notre projet à travers notre site de campagne (https://gilleserb-tt.fr). Il permet à tous les licenciés de suivre la campagne, de soutenir ce projet en cliquant sur l’onglet « nous soutenir » et d’interagir avec mon équipe.

En définitive cette rencontre a été intéressante. Elle m’a non seulement permis de mieux comprendre les spécificités de l’Ile de France, les préoccupations des dirigeants mais aussi de renouer le contact avec des amis parisiens de longue date. Pour un amoureux des relations humaines, ce n’est pas une mince satisfaction…

Ensemble, osons le changement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *