TOUR DE FRANCE DES RÉGIONS

Retour sur l’étape 13 à Montpellier

J’écris ces quelques lignes dans le train pour revenir de Montpellier, ville hôte de la dernière étape de mon tour de France des territoires.
Au terme de ce périple, j’ai le sentiment que cette initiative a été extrêmement positive. Je dirais même que j’ai eu beaucoup de plaisir à échanger et faire la connaissance des acteurs du tennis de table français. Au final, je sors de cette expérience enrichi d’échanges qui nourriront un projet ancré dans les territoires. J’ai pu exprimer ma passion pour notre sport, détailler mon parcours qui fait de moi un enfant du tennis de table. J’y ai consacré ma vie sous différents angles. J’étais d’abord joueur puis entraîneur, dirigeant pendant 4 olympiades, formateur, enseignant et chercheur. Je m’engage avec détermination et audace dans cette candidature parce que ma passion supporte mal la situation de déclin du tennis de table français. La chute des licenciés, la perte des clubs, un budget qui stagne, des résultats mitigés, une féminisation en panne et surtout un écosystème fédéral perclus de divisions dues à un management désastreux. Je suis aujourd’hui convaincu qu’une autre voie est possible. Je retiens de ce tour de France la confirmation que le changement est attendu par de nombreuses personnes. Le projet de gouvernance de la FFTT a été au centre de beaucoup de discussions. Une chose est certaine, il ne fait pas l’unanimité, loin de là. Les compétitions, les licences, l’avenir des clubs, l’évolution des pratiques, la difficulté de renouveler les bénévoles ont alimenté les débats. Ces rencontres m’ont permis également de mesurer les spécificités des territoires.

Je remercie Marion VAYRE, présidente de la ligue d’Occitanie de son accueil mais aussi les présidents des comités départementaux, les présidents de club et les licenciés d’avoir participé à ce moment d’échange. Pendant presque 3 heures, j’ai présenté aux 25 convives ma démarche audacieuse en ce qu’elle place le programme au centre des enjeux (et non les personnes) et partagé ma vision pour l’évolution du tennis de table et du rôle de la fédération. 
En définitive, cette rencontre a été intéressante. Elle s’est conclue par un repas convivial malheureusement écourté en raison de l’horaire de départ du train.

J’ai souhaité dévoiler progressivement l’identité de 48 personnes de notre équipe. Découvrez les 6 premières personnalités sur mon site de campagne (https://gilleserb-tt.fr/).
Ce site permet à tous les licenciés de suivre la campagne, de soutenir ce projet en cliquant sur l’onglet « nous soutenir » et d’interagir avec mon équipe. Faites le connaître à votre entourage pongiste…

Ensemble, osons le changement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *